CmiA en chiffres

Depuis 2005, l'initiative Cotton made in Africa, qui s'engage avec succès pour l'amélioration des conditions de vie d'un nombre croissant de petits producteurs africains, donne au produit de masse anonyme qu'était jusqu'alors le coton un profil positif et aisément identifiable sur les marchés internationaux. De plus en plus d'entreprises du monde entier utilisent le coton durable CmiA. Les mensuration des résultats et les rapports de vérification que nous effectuons et publions régulièrement en ligne, de même que nos rapports annuels, sont les garants de la transparence totale de notre action.

Cotton made in Africa – de meilleurs résultats

La promesse de valeur sociale, écologique et économique de Cotton made in Africa est consignée dans un suivi des résultats. Ce document renseigne sur les effets à terme de la participation à l'initiative Cotton made in Africa du point de vue de l'amélioration de la vie des familles rurales impliquées et de celle de leur environnement.

Afrikanische Landschaft

Suivi des résultats : mesurer les objectifs de développement durable de Cotton made in Africa

CmiA ne se contente pas de définir des critères de production du coton et de s'assurer qu'ils soient bien respectés. Nous avons également à cœur de vérifier si les objectifs de notre initiative, à savoir l'amélioration des conditions de vie des petits cultivateurs et la préservation de l'environnement, sont effectivement réalisés. Pour l'analyse, nous faisons ici appel  à des méthodes scientifiques en nous focalisant tout particulièrement sur: certains aspects sociaux tels que l'égalité homme-femme, des aspects écologiques comme l'examen de la fertilité des sols et la préservation des ressources naturelles en eau, des aspects économiques tels que l'évolution des revenus des familles de petits producteurs et la sécurité alimentaire. 

Incidences sociales et économiques : faire preuve d'engagement – dessiner l'avenir

Depuis la création de Cotton made in Africa, en 2005, notre travail a efficacement contribué à pérenniser la culture du coton au plan économique et social dans les pays où nous menons des projets. De plus en plus de petits cultivateurs y sont aujourd'hui en capacité d'améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles par leurs propres moyens. Grâce au nombre croissant des producteurs participants et de l'amplitude géographique couverte, notre initiative s'affirme à l'heure actuelle comme l'un des acteurs majeurs du secteur cotonnier en Afrique subsaharienne.

Ils sont d'ores et déjà 780 000 petits cultivateurs, soit plus de 6,7 millions de personnes en comptant leurs familles, à tirer profit des méthodes de culture modernes et optimisées qui leur sont enseignées dans les formations (Mise à jour 08.2017). La coopération avec Cotton made in Africa permet à ces producteurs de bénéficier de contrats équitables et d'être payés ponctuellement. Des formations portant sur la vie sociale et la santé les sensibilisent aux risques sanitaires liés aussi bien à la culture du coton qu'à leur propre environnement familial.

Par le biais de projets de coopération, Cotton made in Africa et ses partenaires des secteurs public et privé contribuent au développement des infrastructures scolaires des régions de projet, à l'amélioration de l'approvisionnement en eau potable ou encore à la promotion des droits des femmes. Ces projets, qui dépassent le seul cadre de la culture du coton, renforcent la cohésion des communautés locales et contribuent directement à améliorer les conditions de vie des cultivateurs de coton africains et de leurs familles.

Les bénéfices écologiques : protéger la nature – préserver l'environnement

Grâce à des méthodes culturales respectueuses de l'environnement, souvent empruntées à l'agriculture biologique, Cotton made in Africa apporte une contribution majeure à la protection environnementale dans les régions concernées. Ainsi, les petits producteurs qui produisent selon les standards Cotton made in Africa n'ont pas recours à l'irrigation artificielle et pratiquent exclusivement la culture pluviale. Utilisant uniquement des pesticides sélectionnés, ils privilégient à l'opposé l'usage croissant de fertilisants naturels par l'aménagement de fosses de compostage et récoltent à la main. Ils se conforment en outre au principe du « traitement sur seuil», ce qui signifie que l'emploi de pesticides n'intervient qu'après concertation et au-delà d'un certain seuil d'infestation de ravageurs dans les champs de coton. Preuves à l'appui, Cotton made in Africa affiche un bilan environnemental global nettement supérieur à celui du coton de culture traditionnelle. Tel est le résultat de deux études sur l'empreinte écologique de Cotton made in Africa réalisées par la société de conseil Systain et par PE INTERNATIONAL pour le compte de l'Aid by Trade Foundation.  En savoir plus..

Dans le cadre de ces études, on a mesuré la consommation d'eau et les émissions de gaz à effet de serre de Cotton made in Africa sur la base d'un écobilan. L'écobilan consiste dans l'analyse systématique de l'impact environnemental de produits, procédés ou services tout au long de leur cycle de vie. Ceci englobe l'ensemble des pollutions générées en amont et en aval de certains processus comme la fabrication des matières premières et consommables. L'étude montre que par kilogramme de coton égrené (Lint), Cotton made in Africa permet d'économiser plus de 2.000 litres d'eau en comparaison avec la culture du coton telle qu'elle est pratiquée au monde entier, et d'éviter jusqu'à 40 pour cent de gaz à effet de serre en comparaison avec le coton conventionnel. En savoir plus..

CONTACT

Aid by Trade Foundation

Cotton made in Africa
Gurlittstraße 14
20099 Hambourg
Allemagne

info@abt-foundation.org

Tél.: +49 (0)40 - 2576 - 755 - 00

Fax: +49 (0)40 - 2576 - 755 - 11

 

Newsletter